merci

Retour sur le site
 Actualité du E-commerce
28-03-2013

Achat de mot clé de concurrent : la République du clic prévient des risques




Pour choisir les mots clés de ses clients, la République du clic se tient régulièrement à l’écoute des évolutions juridiques



Achat de mot clé de concurrent : la République du clic prévient des risques

Parmi les mots clés, les termes concernant les noms de marque sont particulièrement stratégiques. Pourquoi ?
- Ils possèdent généralement un meilleur taux de clic que les autres mots clés (de 10% à 30% de taux de clics).
- Ils convertissent plus facilement du fait du pouvoir de la marque, de l’attachement et la proximité des utilisateurs avec celle-ci.
Pourtant, certains annonceurs se sont récemment retrouvés sur le banc des accusés. Motif de l’accusation : en achetant ces mots clés sur Google Adwords, ils se rendraient coupables d’actes de concurrence déloyale ou de publicité trompeuse.

Accusés de contrefaçon et de concurrence déloyale

Ainsi, le TGI de Paris a condamné le 22 novembre 2012 un annonceur qui avait acheté le mot clé correspondant à la marque de son concurrent. Incriminés : l’annonce et la page d’accueil du site vers lequel pointe le lien. Le tribunal a estimé que ces éléments causaient un risque de confusion dans l’esprit de l’internaute sur l’origine réelle de l’offre proposée. Le site en question et son prestataire internet ont respectivement été condamnés à 30 000 € et 20 000 € de dommages-intérêts en réparation de leurs actes de contrefaçon et de concurrence déloyale. 

L’affaire « Cobrason » fait jurisprudence

Quelle analyse est faite dans ce genre d’ affaire? La justice se réfère généralement à un arrêt  décisif rendu par la Cour de justice des communautés européennes le 23 mars 2010 : l’affaire « Cobrason ». Elle est née d’un différent entre deux entreprises spécialisées dans la vente de matériel Hi fi. La société Home Ciné Solutions était accusée par l’entreprise Cobrason d’avoir acheté le mot clé « Cobrason » sur Google Adwords pour afficher un lien commercial renvoyant vers son site.
 Suite à ce litige,  la Cour a estimé :
- Que la seule réservation du nom commercial ou du nom de domaine d'un concurrent à titre de mot clef pour faire apparaître une annonce concurrente n’était pas incriminable. 
-Cette utilisation doit toutefois être loyale et ne pas générer un risque de confusion dans l’esprit des internautes. Autrement dit, il ne doit pas y avoir l’existence d’un risque de confusion ou d’un acte de parasitisme économique.
 
La République du clic vigilante dans le choix des mots clés

Et la République du clic dans tout ça ? Plus que jamais attachée à accompagner efficacement nos clients, nous cherchons avec lui les mots clés optimisés pour son trafic et ses conversions. Toutefois, nous pouvons aussi refuser un mot clé s’il existe le moindre doute de concurrence déloyale ou de contrefaçon. Nous pouvons éventuellement faire signer une décharge si notre client insiste. Pour savoir cela, nous nous tenons quotidiennement informés des évolutions juridiques en la matière. Dans le choix des mots clés pour ses clients, la République du clic est plus que jamais vigilante aux côtés de ses clients.


Ajouter votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous (tous les champs sont obligatoires) :











    0 commentaire




Voir toutes nos références...
À la une
creation site e-commerce lyon creation boutique e commerce lyon formation internet lyon creation site merchand agence conseil strategie digitale lyon creation sites marchands lyon conseils strategie digitale lyon